Nous avons oublié qui nous sommes

Et si finalement tous nos problèmes n’étaient pas si compliqués que cela, car liés à une seule cause : nous avons oublié qui nous sommes : des êtres vivants dans un monde vivant.

Mais nous avons une voie, car la vie est un livre ouvert, qui nous parle du passé, mais qui surtout de l’avenir.

La vie, c’est l’elixir, qui nous permettra d’affronter cette période un peu particulière que nous vivons. Cette période qui sera ce que nous en voulons : soit nous décidons de gémir, et le changement aura lieu, mais nous le subirons, soit nous décidons d’agir, et nous prenons en main notre destin, mais aussi celui de notre monde, et nous le construisons.

Où aller ? Que faire pour agir ? Quelle vision ? Nous avons tout autour de nous ! Observons la vie : 4 milliard d’années d’évolution, et toujours le même principe : la relation dans la diversité. C’est nos relations qui sont la clé : nos relations avec le cosmos, nos relations avec la vie, nos relations avec les autres.

L’homme ne peut pas être indépendant, c’est une illusion. Il retrouvera sa liberté en comprenant la richesse de l’altérité dans les systèmes vivants.

Regardons la vie différemment, pour réfléchir différemment, et par l’intelligence collective, les solutions vont apparaitre. Parce que l’on ne construit pas l’avenir par la peur ou la douleur, mais par l’envie de paix et d’harmonie, dans la joie et l’espérance.

Aucune des crises que nous vivons aujourd’hui, que ce soit l’immigration, la pauvreté, le réchauffement climatique ou les inégalités, ne sont des fatalités. Découvrons ensemble de vraies pistes humaines et économiques pour construire le monde de demain, par une cure soignant notre amnésie afin de retrouver qui nous sommes : des êtres vivants dans un monde vivant.

A propos Patrice Valantin

Patrice Valantin a une première carrière d’officier, en particulier à la Légion étrangère, puis d’entrepreneur. Fondateur de l’entreprise Dervenn en 2002, spécialisée en travaux et études de génie écologique, il la quitte en 2016 pour créer l’entreprise Reizhan, dont l’objectif est simplement la révolution par l’économie vivante. Il est également le directeur du parcours IRVIN et le président d’Oetopia

Les commentaires sont clos.