La prophétie d’Armorique

A l’heure où le dense nuage le ciel emplira,
Et le poisson dans les flots se mourra
Quand à l’horizon s’en irons les hirondelles,
Que partira la fauvette et que les eaux le sommeil figera.

Lorsque l’hiver se confondra à l’été
Au temps des oiseaux de fer et des chevaux d’acier
Dès lors que pour les hommes du monde entier
Trop ne sera jamais assez.

Dans la contrée de l’Hermine
La quête d’harmonie débutera.
Et de ces rustiques collines
La prophétie s’accomplira.

Vers la vie et l’espérance,
Oubliant les anciennes errances
Les peuples libres d’Armor et d’Argoat s’élancent
Pour des temps de respect, de dignité et de nouvelle alliance

Parce que la Terre de richesse abonde
Et que partage est avenir du Monde
En toute vie reconnaitra la valeur
Afin que joie et paix remplacent les peurs

Les commentaires sont clos.