Le blé noir en Bretagne et sur France Inter

L’émission de radio Grand Angle de France Inter a présenté le projet « blé noir ». Ce projet est l’une des bonnes initiatives soutenues par Oetopia.

L’opération “Blé Noir en Pays de Rance” est lancée 

culture de blé noirEn juillet 2017, l’association ViVaTerr Rance Emeraude a été créée. Elle va permettre de développer l’Economie Vivante, au travers du projet blé noir.

Le projet blé noir est né d’un constat: plus de 70% du blé noir consommé en Bretagne vient aujourd’hui de l’étranger. Face cela, plusieurs agriculteurs, des industriels, des chefs d’entreprises, des élus, des associations ainsi que des citoyens se sont rassemblés pour relancer une culture du blé noir faisant rimer écologie et économie en pays de Rance (Bretagne).

Pour en savoir plus: Le blé noir fait rimer écologie et économie

Grand Angle sur France Inter

A l’occasion des états généraux de l’alimentation dont le thème est « Comment créer de la valeur et mieux la distribuer ? », France Inter souhaitait présenter des “initiatives concrètes”. Bruce de Galzain, directeur du pôle économie de France Inter, a dépêché une journaliste à Pleudihen-sur-Rance pour découvrir l’opération blé noir. Elle a ainsi rencontré les acteurs locaux Philippe (Gaec du Mont Joly), Jean-Julien (Moulin de Roncin), Laurent (Galettes Bertel), Patrice (Reizhan – CJD) et David (Maire de Pleudihen sur Rance). La séquence valorise cette démarche collective et donne un coup de projecteur à ce territoire breton.

Voici le lien pour réécouter la séquence : Grande Angle – France Inter – 20 juillet 2017

Grand Angle - France Inter

A propos Patrice Valantin

Patrice Valantin a une première carrière d’officier, en particulier à la Légion étrangère, puis d’entrepreneur. Fondateur de l’entreprise Dervenn en 2002, spécialisée en travaux et études de génie écologique, il la quitte en 2016 pour créer l’entreprise Reizhan, dont l’objectif est simplement la révolution par l’économie vivante. Il est également le directeur du parcours IRVIN et le président d’Oetopia

Les commentaires sont clos.